Dix clés pour réussir la pêche aux appâts vivants

L’utilisation d’appâts de pêche vivants peut être très excitante et productive, mais ce n’est pas une garantie de succès par rapport à l’utilisation d’appâts morts ou de leurres artificiels. Cependant, certains pêcheurs préfèrent utiliser des appâts vivants, et avec certaines espèces de poissons d’eau salée et d’eau douce, la pêche aux appâts vivants est la méthode préférée car elle génère un bon succès. De toute évidence, différents types d’appâts vivants sont utilisés en eau douce par rapport à l’eau salée.

Ce sont les clés du succès de la pêche aux appâts vivants, quelle que soit l’espèce recherchée :

1. Utilisez des appâts frais

Le facteur le plus important dans l’utilisation d’appâts de pêche vivants est que l’appât est frais et vivant. Un vairon vivant mais léthargique, par exemple, est souvent aussi mauvais qu’un mort, alors remplacez fréquemment l’appât pour garder une offre ludique dans la zone de frappe.

2. Utilisez des appâts courants dans la région

Souvent, aucun appât vivant ne fonctionnera. Lorsque vous sélectionnez des appâts vivants pour pêcher, utilisez ce qui est commun pour la région et le régime alimentaire des poissons que vous ciblez.

3. Portez la bonne taille

Corréler la taille de l’appât avec la taille de l’espèce cible et aussi avec le fourrage disponible. Les appâts plus petits attrapent de gros poissons, mais une plus grande offre est souvent préférable si vous avez le choix.

4. Stockez-le dans de bonnes conditions

Vous devez conserver les appâts vivants pour poissons bien aérés et à une température appropriée. Cela varie selon le type d’espèce d’appât.

5. Rangez-le dans le bon contenant

Les appâts vivants autres que les poissons, tels que les vers de terre, les sangsues, les grillons, les crevettes, etc., doivent également être dans un récipient approprié, de préférence isolé et avec une litière appropriée. Garder ces appâts au frais et non exposés au soleil et à la chaleur est préférable pour leur longévité et leur vivacité.

6. Utilisez le bon crochet

Le bon choix d’hameçons dépend non seulement du type d’appât, mais aussi de l’espèce ciblée. Les gros hameçons, par exemple, sont un obstacle lors de la pêche aux vers d’eau douce.

7. Utilisez la bonne technique d’accrochage

Les appâts vivants ne s’accrochent pas tous de la même manière, et la façon dont vous les accrochez dépend de leur taille, de la façon et de l’endroit où vous pêchez, et de ce que vous pêchez, comme l’illustrent ces instructions. Les poissons-appâts vivants, par exemple, peuvent être accrochés par les lèvres, les narines, le haut du dos ou la queue.

8. Utilisez le bon poids

L’utilisation ou non d’un poids en plomb ou d’une alternative au plomb dépend des circonstances, mais il est généralement préférable d’utiliser le poids le plus léger qui maintiendra l’appât là où il doit être. Cela aide au mouvement de l’appât et à son aspect naturel.

9. Envisagez d’utiliser un leader

L’utilisation d’un bas de ligne et d’une ligne légère améliore généralement l’action des appâts vivants et se traduit souvent par un plus grand succès.

10. Sélectionnez un crochet circulaire

Un hameçon circulaire est obligatoire pour appâter certaines espèces de poissons, principalement en eau salée, alors soyez conscient des réglementations locales en matière d’appâtage. Il est également préférable dans certaines circonstances à d’autres styles d’hameçons, car il entraîne généralement un accroc à la lèvre et empêche un accroc profond, ce qui est bénéfique pour la libération des poissons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.