Intéressé par la pêche à la mouche en eau salée ? Voici un aperçu

De nombreuses personnes novices dans la pêche à la ligne récréative s’interrogent sur la pêche à la mouche, qui est une composante de tout le gâteau de la pêche sportive, et supposent que cette activité n’est associée qu’à l’utilisation d’imitations d’insectes et à la pêche à la ligne de la truite d’eau douce. Mais qu’en est-il de la pêche à la mouche en eau salée ? Peut-on voler des poissons en eau salée ?

Sûr que vous pouvez. La pêche en eau salée prend de nombreuses formes et peut être appréciée de plusieurs façons. Vous pouvez profiter de la pêche à la mouche en eau salée dans les vagues, à partir d’un quai, d’un bateau et à gué. Les deux activités de pêche à la mouche en eau salée les plus populaires sont peut-être la pêche à gué en eau peu profonde, en particulier pour le sébaste et le bonefish, et la pêche côtière à partir d’un esquif à faible tirant d’eau, en particulier pour le bar rayé, le bar, le sébaste et la truite de mer. Les deux activités se déroulent le long des plaines et dans les backwaters. Et les deux ont souvent l’élément de la pêche à vue, qui consiste à rechercher et à lancer des poissons observables. Cela nécessite une présentation furtive et précise.

En général, la pêche à la mouche se distingue des autres formes de pêche non seulement par le principe de lancer des objets presque en apesanteur, mais aussi par le choix des mouches, des leurres et des appâts. Ce qui est sensiblement différent de la pêche à la mouche en eau salée, c’est l’équipement, quelques défis de lancer supplémentaires, ainsi que le jeu et l’atterrissage du poisson.

Si vous êtes complètement nouveau dans la pêche à la ligne, il serait difficile de se lancer dans la pêche à la mouche en eau salée à moins d’avoir un excellent mentor. Il serait préférable d’acquérir d’abord de l’expérience dans la capture d’espèces d’eau salée avec des engins de filature et de se renseigner sur les habitudes des poissons et les méthodologies générales pour les attraper.

Avant de vous lancer de tout cœur dans la pêche à la mouche en eau salée, vous devez devenir un lanceur expert. Pour la plupart des gens, leur capacité à gagner de la distance en flycasting est limitée et les conditions venteuses sont courantes. Cependant, il est essentiel que vous puissiez lancer une mouche à une distance raisonnable dans la plupart des circonstances. Si votre casting est bon, vos efforts seront plus gratifiants.

Bon nombre des espèces d’eau salée les plus recherchées peuvent devenir assez grandes et se battre. Ceci, combiné au besoin fréquent de lancer des mouches plus grosses et donc plus volumineuses (imitant généralement les poissons-appâts), nécessite l’utilisation de cannes plus longues et plus lourdes et de moulinets plus gros (avec une plus grande capacité de ligne) que pour la plupart des pêches à la mouche en eau douce.

Il faudra généralement plus de temps pour combattre et débarquer des poissons d’eau salée que lorsque vous utilisez d’autres équipements, vous devez donc vous y habituer. Et vous jouerez généralement un poisson hors du moulinet, donc la qualité de la traînée, la configuration et l’utilisation deviennent plus un facteur qu’avec les espèces d’eau douce et les moulinets plus légers. Aussi, vous devrez rincer votre matériel après chaque sortie en eau salée, ce qui n’est généralement pas nécessaire pour la pêche en eau douce.

Pour vous équiper correctement en matériel de pêche à la mouche en eau salée, rendez-vous dans un magasin de matériel de pêche spécialisé dans le matériel de pêche à la mouche et doté d’un personnel qualifié. Et n’oubliez pas votre permis de pêche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.