Les pêcheuses inaugurent « Making Waves » à ICAST 2018

Les pêcheuses participant à l’ICAST ont eu l’occasion de se rencontrer, de prendre des photos et de partager des histoires de pêche et de navigation lors du lancement de la campagne féminine « Making Waves » au stand 60-en-60 de la RBFF. En affichant son attitude en portant des t-shirts de campagne avec des dictons comme « Je suis le capitaine de mon propre bateau », « Je n’ai pas peur de faire des vagues » et « Débarrassez-vous des étiquettes », j’ai connecté avec les meilleures pêcheuses qui font la différence dans le sport et qui témoignent de leur expérience sur les réseaux sociaux. J’ai eu la chance d’interagir avec eux sur les réseaux sociaux et c’était encore mieux d’avoir une opportunité aussi unique de partager nos récentes aventures et de collaborer sur de futurs projets en personne.

En parcourant les salons, il est évident que les hommes dominent le sport de la pêche, mais comme l’a mentionné la vice-présidente des communications de la RBFF, Stephanie Vatalaro, « 45% des nouveaux entrants dans la pêche de l’année dernière étaient des femmes, et ce nombre continue de croître. Nous pensons qu’il est impératif de faire tout ce que nous pouvons pour promouvoir le sport de la pêche auprès d’un plus grand nombre de femmes et de filles sur l’eau et préserver nos eaux pour la navigation et la pêche futures.

Lors d’une courte interview en direct sur Facebook lors du rassemblement, on m’a posé la question : « Pourquoi pensez-vous que les femmes devraient être impliquées dans la pêche ? » Bien que la pêche soit un sport dominé par les hommes, j’ai toujours été à l’aise de me considérer comme un pêcheur à la ligne et je pense qu’il est important que les femmes sentent qu’elles ont leur place dans le sport de la pêche. Je ne peux pas vous dire combien de fois j’ai vécu cette pause gênante en donnant mon adresse e-mail à quelqu’un, généralement suivie de curiosité. « Pêcher… Tu veux dire comme ce que font les garçons ? » Plutôt que de m’offusquer, j’en profite pour encourager les femmes et les filles, qui n’ont peut-être pas de partenaire ou de parent qui puisse les sortir dehors, et leur montrer que la pêche est un sport incroyablement gratifiant pour tout le monde.

Debbie Hanson de shefish2 Il est également intervenu lors de la diffusion en direct. En tant que pêcheuse à la ligne et guide de pêche, elle a ajouté : « Il s’agit de sortir, de décompresser de la vie quotidienne et d’apprendre. » La pêche nous donne l’occasion de créer des liens avec les gens avec qui vous pêchez, tout le monde a une sorte de connaissances ou d’expérience qu’il peut acquérir et chaque voyage dans l’eau est une nouvelle histoire pour la banque de mémoire.

Quatre jours par an, ICAST présente les dernières innovations en matière d’équipements, d’accessoires et de vêtements de pêche. En tant que pêcheuse dans un sport dominé par les hommes, il était réconfortant de voir ces femmes se rassembler et reconnaître qu’il y a une vraie place pour les femmes dans cette industrie. De nouveaux engins de pêche apparaissent en pensant à la pêcheuse. C’est rafraîchissant de voir que nous faisons en fait une différence dans le monde de la pêche et de la navigation de plaisance.

Apprenez-en plus sur la campagne Women Making Waves et aidez-nous à faire passer le mot que nous appelons toutes les femmes pêcheurs, mères, filles, dessalinisateurs et aventurières à essayer la pêche. Tout simplement parce que nous croyons que tout le monde devrait rester à l’écart d’un sport aussi inspirant et relaxant que la pêche et la voile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.