5 lignes directrices internationales sur les permis de pêche que vous devez connaître

Que vous envisagiez de visiter le Territoire du Nord australien pour rechercher du barramundi ou de monter à bord d’un bateau aux Bahamas pour attraper votre premier bonefish à la volée, vous devrez acheter un permis de pêche international. La chose importante à retenir est que chaque pays aura des exigences et des frais de licence de pêche différents. Pour vous aider dans le processus d’achat d’un permis de pêche non-résident pour un voyage international, considérez quelques lignes directrices qui peuvent faciliter votre processus de planification.

Maintenant que vous savez comment trouver des informations spécifiques sur la façon d’acheter le bon permis ou licence de pêche internationale, pourquoi ne pas commencer à planifier votre voyage sur la liste des choses à faire ? Vos meilleurs souvenirs de pêche sont encore à créer !

  1. Faites appel à une agence de voyages ou à un fournisseur de pêche réputé pour vous aider à planifier votre voyage international (y compris les détails de tout permis ou licence de pêche international). Ils seront familiarisés avec les exigences de licence et les frais qui s’appliquent à la destination souhaitée. Dans de nombreux cas, ils peuvent s’occuper de tous les documents de permis de pêche avant votre arrivée.
  2. La réglementation actuelle de la pêche aux Bahamas stipule que des licences de pêche sont désormais requises. Cependant, la plupart des lodges, des stations de pêche ou des guides avec lesquels vous réservez auront des formulaires de licence à portée de main. Dans ce cas, vous pouvez simplement remplir le formulaire de licence à votre arrivée puis payer l’hébergement ou le guide pour finaliser votre licence.
  3. Étant donné qu’Hawaï et l’Alaska font partie des États-Unis et ne sont pas considérés comme des destinations de pêche internationales, vous pouvez acheter un permis de pêche en ligne pour l’un ou l’autre. Cependant, si vous réservez un voyage de pêche avec un bateau charter ou un guide de pêche, c’est une bonne idée de vérifier auprès de votre capitaine ou guide pour savoir quel type de permis spécifique vous devez avoir avant de partir.
  4. Si vous souhaitez acheter un permis de pêche international au Canada, vous devez vous rappeler que chaque province ou territoire a des lois sur les permis différentes (tout comme nos États individuels). En Ontario, par exemple, l’exigence d’un permis de pêche pour non-résident comprend deux parties : l’achat d’une carte d’activités de plein air et l’achat d’une étiquette de permis de pêche. Assurez-vous de vérifier les exigences en matière de permis de la province ou du territoire où vous pêcherez.
  5. Lorsque vous planifiez un voyage en Australie, il peut être utile de savoir que vous pouvez trouver les exigences relatives aux permis de pêche internationaux pour chacun des États et territoires sur leurs sites Web. Celles-ci incluent, mais sans s’y limiter : New South Wales Fisheries and Aquaculture, Victoria Fisheries, Queensland Fisheries, South Australia Fisheries, Western Australia Fisheries, Tasmania Marine Fisheries and Aquaculture et Tasmanian Inland Fisheries Service, Territory Fisheries Northern et Australian Capital Territory Fisheries.

Maintenant que vous savez comment trouver des informations spécifiques sur la façon d’acheter le bon permis ou licence de pêche internationale, pourquoi ne pas commencer à planifier votre voyage sur la liste des choses à faire ? Vos meilleurs souvenirs de pêche sont encore à créer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.