Entretien des bateaux pour la saison.

facebook.svg .svgxml

Après une saison de confinement, nous sommes prêts à éclabousser nos bateaux. Lorsque nous sortons, nous préférons des mots comme « soulevé » ou « démarré » pour décrire notre excitation… pas l’état de notre remorque « soulevée » pour réparer une crevaison ou un bateau qui ne « démarre » pas. Voici quelques points à vérifier chaque fois que vous allez dans l’eau pour vous assurer de toujours passer un bon moment.

Moteur: Rincer les moteurs après chaque utilisation. Connectez les tuyaux d’arrosage d’eau douce aux systèmes à quatre temps ou utilisez des oreilles de lapin sur les modèles à deux temps (surtout si vous utilisez du sel). Pendant que votre moteur est en cycle de rinçage, jetez un coup d’œil aux pinces de votre réservoir de carburant, aux niveaux d’huile, à la filtration et au liquide de refroidissement. Une utilisation intensive nécessite une recharge pour que votre moteur fonctionne de manière optimale.

Électrique: L’eau et l’électricité ne font pas bon ménage, alors assurez-vous que tous les fils sont intacts. Les connecteurs étanches rétrécissent et se dilatent lors des changements de température, et toute eau qui pénètre peut corroder un terminal. Pour les connexions exposées, nettoyez avec une brosse métallique ou de la laine d’acier et protégez avec une graisse hydrofuge pour garder les connexions intactes. Si le travail vous empêche de sortir régulièrement, branchez un chargeur d’entretien et rechargez votre batterie.

Bande annonce: Rompre sur le bord de la route n’est pas amusant, alors vérifiez l’usure et le gonflage des pneus de votre remorque. Effectuez une rotation tous les 6 mois ou 5 000 milles et rechargez au besoin. Vérifiez le bon fonctionnement de votre attelage et remplacez les chaînes de sécurité rouillées.

L’éclairage est vraiment important, alors testez régulièrement pour vous assurer que toutes les connexions fonctionnent, que les bornes corrodées sont nettoyées, que les fils endommagés sont remplacés et que les ampoules fonctionnent correctement. Remplir les roulements de roue avec de la graisse à roulement à chaque fois. Les rouleaux et la couchette supportent la rouille due aux lancers/transports répétés, et un bon moment pour les vérifier est lorsque le bateau est hors de la remorque. Et emportez une trousse d’urgence routière pour ces pannes inévitables. Certains éléments courants inclus sont des crics, des pneus de rechange, des ampoules de rechange, de la graisse, une brosse métallique pour nettoyer les bornes et des sangles d’arrimage.

L’entretien régulier du bateau nous aide à nous débarrasser du lancer et de la pêche. Et quel bel endroit c’est… N’oubliez pas d’enregistrer votre bateau dans votre état de résidence avant de vous mettre à l’eau !


vous pourriez aussi aimer

tom keker

tom keker

Tom Keer est un écrivain primé qui vit à Cape Cod, Massachusetts. Il est chroniqueur pour l’Upland Almanac, rédacteur pour le magazine Covey Rise, rédacteur pour Fly Rod and Reel et Fly Fish America, et blogueur pour le programme Take Me Fishing de la Recreational Boating and Fishing Foundation. Keer écrit régulièrement pour plus d’une douzaine de magazines de plein air sur des sujets liés à la pêche, à la chasse, à la navigation de plaisance et à d’autres activités de plein air. Lorsqu’ils ne pêchent pas, Keer et sa famille chassent les oiseaux des hautes terres en plus de leurs trois setters anglais. Son premier livre, A Fly Fisherman’s Guide to the New England Coast, a été publié en janvier 2011. Visitez-le à www.tomkeer.com ou dans www.thekeergroup.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.