Marchez-vous toujours sur du feutre ?

facebook.svg .svgxml

Comme la plupart des amateurs de pêche à la mouche le savent probablement, plusieurs États (Alaska, Vermont, etc.) ont interdit l’utilisation de semelles en feutre sur les bottes de wading. La raison en est que les espèces aquatiques envahissantes telles que les escargots de boue de Nouvelle-Zélande, le didymo, etc., ainsi que l’organisme qui cause la maladie du tournis chez la truite, se sont avérés plus facilement transportés d’une rivière à l’autre dans des bottes en feutre. que dans les bottes à semelles de caoutchouc.

Mais si vous demandez à de nombreux pêcheurs, ils vous diront que rien ne s’accroche au fond glissant de la rivière et aide les pêcheurs à éviter de tomber dans la rivière comme le fait le feutre.

En fait, j’ai constaté que le port de bottes en caoutchouc à semelles cloutées, ou les nouvelles bottes de wading avec des barres en aluminium dans les semelles, offrent à peu près la même traction que le feutre… du moins pour moi. J’ai donc complètement abandonné le feutrage.

Pourtant, bien que nous puissions débattre des avantages et des inconvénients du feutre toute la journée, le fait est que la plupart des États n’interdisent pas l’utilisation de bottes en feutre pour patauger. Mais tout le monde, partout, doit être conscient des mesures qu’il peut prendre pour empêcher la propagation des espèces aquatiques envahissantes.

Que vous portiez du feutre ou non, vous devez laver soigneusement vos bottes après avoir pataugé, surtout si vous prévoyez de visiter rivière après rivière (et cela peut prendre des semaines plus tard… certains de ces organismes peuvent survivre dans des matériaux poreux pendant des semaines ou plus). plus étendu.

Vous remarquerez que j’ai dit « que vous utilisiez du feutre ou non ». C’est parce que la science nous a montré que les semelles en caoutchouc ne sont pas une panacée. Les espèces envahissantes peuvent également être transportées sur les fils et les tissus des bottes. Toute personne qui patauge doit nettoyer ses bottes et bottes.

Il existe une variété de traitements qui impliquent des mélanges d’eau et de désinfectants. Vous pouvez vérifier auprès de votre agence nationale des poissons et de la faune pour déterminer les traitements désinfectants qu’ils suggèrent.

J’ai aussi entendu dire que congeler mes bottes pendant la nuit aidera à prévenir la propagation d’espèces aquatiques envahissantes. Cela fait froid aux pieds le matin, même après avoir immergé les bottes dans l’eau pour les décongeler. Mais c’est un petit prix à payer pour garder les eaux où je pêche aussi propres que possible. Et en tant que pêcheurs, ne nous devons-nous pas l’un à l’autre de faire exactement cela ?


vous pourriez aussi aimer

kirk deter

kirk deter

Kirk Deeter est rédacteur en chef de Field & Stream et a co-écrit le petit livre rouge de la pêche à la mouche avec feu Charlie Meyers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.